Comment faire votre business plan ?

26/01/16    Entrepreneur

Convaincre sa banque ou des investisseurs de prêter de l’argent, persuader de potentiels partenaires ou associés de se joindre à un projet…

Le business plan est l’arme de persuasion massive de l’entrepreneur qui a besoin de lever des fonds ou de rassurer ses interlocuteurs quant à la viabilité économique de son projet. Cependant, sa rédaction demande de la rigueur et de la méthode. Suivez nos conseils pour construire un business plan à la fois complet et convaincant.

Suivez nos quelques conseils pour créer un business plan efficace et convaincant !

Pourquoi faire un business plan ?

Pourquoi le business plan est-il si important ?

Tout simplement parce que ce document vous permet de présenter votre projet dans ses moindres détails ; de la nature de votre produit ou de vos prestations jusqu’à votre stratégie commerciale, en passant par l’évolution attendue de votre chiffre d’affaires durant les prochaines années. On comprend donc pourquoi le business plan peut devenir votre meilleur allié quand il s’agit de convaincre une banque de vous accorder un prêt ou vos partenaires de vous faire confiance.

Avant de créer votre business plan

Avant de vous attaquer à l’élaboration de votre business plan, veillez à réaliser une étude approfondie du marché, de la clientèle que vous visez et des concurrents auxquels vous allez devoir faire face.

Sans ce travail préalable, votre business plan a de grandes chances de se révéler caduc ou incomplet et, au final, de vous desservir.

N’oubliez pas que si le business plan vise à mettre en valeur votre projet, il vous permet également de structurer votre pensée et d’élaborer différentes hypothèses.

Autant d’éléments qui vous seront d’une aide précieuse au moment de la création de votre entreprise.

Les clés pour construire un business plan

Cela ne vous aura pas échappé : dans « business plan », il y a le mot « plan ».

Avant toute chose, il s’agit donc de bien construire votre document afin que celui-ci atteigne son but. Plusieurs structures sont évidemment envisageables.

Voici un exemple de modèle de business plan, certes classique, mais qui vous évitera de faire l’impasse sur certains points importants.

Libre à vous ensuite de le personnaliser à votre guise !

Rédiger la synthèse de votre projet d’entreprise (executive summary)

Indispensables, ces quelques pages vous permettront de fournir un résumé de toutes les informations essentielles contenues dans votre business plan et de donner envie à vos interlocuteurs d’en savoir davantage.

Ne négligez pas cette partie, un business plan dont la synthèse ne rend pas justice au projet a toutes les chances de finir au fond d’une corbeille !

Présentation détaillée de votre projet d’entreprise

Nul besoin d’entretenir un suspens inutile, entrez tout de suite dans le vif du sujet. Soyez à la fois complet et précis dans votre formulation. Évitez toute zone d’ombre ou approximation qui pourrait signifier que votre projet comporte des failles.

Présentation du porteur de projet et de l’entreprise

Il est temps de parler un peu de vous ! Décrivez vos expériences, vos compétences ainsi que vos motivations. Derrière tout projet, il y a des individus. Dans cette première partie, il s’agit de présenter votre parcours et de mettre en avant vos points forts. En outre, indiquez clairement le rôle de chaque acteur impliqué dans le projet. Cette présentation, si elle est bien construite, vous permettra de mettre en exergue ce qui vous différencie de vos concurrents.

Indiquer les informations sur votre société

Dans cette partie, il s’agit de présenter en détail la société qui va fournir un cadre au projet. Indiquez le statut juridique choisi, la date de création et de début d’activité, les actionnaires ainsi que le montant du capital social. Bien que plusieurs statuts n’exigent pas de montant minimal, tels que la SAS ou la SARL, il n’est pas spécialement conseillé d’afficher un capital social nul si l’on souhaite conserver sa crédibilité.

Si vous avez déjà mené à bien d’autres projets par le passé, n’hésitez pas à le mentionner. Même les éventuels échecs peuvent être source d’enseignement !

Quel statut juridique va adopter votre entreprise ? Où envisagez-vous d’établir votre domiciliation commerciale ?

Cette étape est l’occasion d’en dire plus sur l’aspect administratif et juridique de votre future entreprise.

Faire une étude de marché

Votre projet d’entreprise s’inscrit logiquement dans un marché déjà existant. Tout l’enjeu de cette partie est donc de dresser un état des lieux complet de ce marché en décrivant vos futurs concurrents (directs et indirects), leur offre, leur stratégie, leurs forces, leurs faiblesses, vos fournisseurs potentiels et l’état de la demande.

Présentez une étude de l’offre et de la demande, vos perspectives commerciales et une analyse de la concurrence. Si les graphiques, statistiques et autres tableaux financiers sont souvent de rigueur dans un business plan, il est néanmoins primordial de les accompagner d’explications. Mettez-vous à la place de vos lecteurs !

Une fois que ces différents éléments présentés, il s’agit maintenant de vous attaquer à la présentation de votre stratégie de lancement. Mettez en avant vos choix marketing, vos axes de communication, votre rétroplanning, etc.

Votre business model

Quel produit ou quelle solution comptez-vous proposer dans le cadre de votre projet ? Pour ce faire, quelle stratégie commerciale allez-vous adopter ? Dans cette partie dédiée à votre business model, vous devez faire ressortir la valeur ajoutée de votre projet et la manière dont cette marque distinctive va vous permettre de gagner de l’argent.

Votre portefeuille de propriété intellectuelle

Si cette partie n’est pas requise dans le cadre de tous les projets, elle est néanmoins indispensable si vous avez une technologie, une marque ou des produits à protéger. Par ailleurs, le fait de prendre soin de déposer des brevets a pour effet d’accroitre la confiance de vos investisseurs durant votre campagne de financement ou d’achever de convaincre votre banque au moment de déposer une demande de prêt.

Prévisionnel financier de votre projet d’entreprise

Enfin, l’objectif de cette dernière partie consacrée à votre prévisionnel financier est d’apporter des informations qui concourent à prouver la viabilité et la rentabilité de votre projet. Il s’agit de démontrer que la cohérence de votre projet. C’est d’ailleurs ce qui permettra à vos partenaires d’évaluer la pertinence et le potentiel du projet, d’où l’importance de soigner votre présentation en fournissant des informations concrètes.

En règle générale, on s’attend à ce que les prévisions financières courent sur une période de 3 à 5 ans, ce qui permet d’obtenir une image relativement représentative du déroulement attendu du projet.

Pour construire un prévisionnel financier qui tienne debout, il est nécessaire d’inclure certains éléments, tels que l’estimation de vos revenus et de vos charges, votre budget, votre plan de financement, fond de roulement, votre plan de trésorerie, calcul du seuil de rentabilité en quantité, volume ou valeur, ou encore votre bilan prévisionnel.

Dissipez les craintes, prouvez que le projet que vous vous apprêtez à lancer est à la fois le fruit d’une mûre réflexion personnelle et d’une étude complète du secteur !

Suivez-nous
Google+

Contactez-nous
numero vert : 0 800 222 548

© Copyright ABCLIV 2021. Tous droits réservés