Comment bien choisir ses associés en entreprise ?

31/12/19    Entrepreneur

Vous souhaitez créer une entreprise avec une personne physique en tant qu’associé ? ABC Liv vous livre quelques conseils pour bien choisir votre associé, et que votre projet se déroule au mieux.

Pourquoi s’associer dans une entreprise ?

Pour un dirigeant, choisir de créer ou reprendre une entreprise avec un associé, qu’il s’agisse d’une SAS, d’une EURL, d’une SASU (société par actions simplifiée unipersonnelle) ou encore d’une SNC, comporte plusieurs avantages :

  • Cela permet de ne pas travailler seul ;
  • Le fait d’avoir plusieurs dirigeants permet d’apporter des compétences supplémentaires et complémentaires nécessaires à l’entreprise, qu’elles soient commerciales ou bien techniques. Cependant, dans certains cas tous les gérants doivent avoir les mêmes compétences ;
  • Cela permet également d’avoir des ressources financières supérieures puisque chaque associé amène son apport pour constituer le capital social ;
  • Les associés peuvent également apporter leur réseau et une certaine crédibilité dans le domaine, ce qui peut rassurer des investisseurs ;
  • Enfin, pour les prises de décision cela permet de se concerter et d’avoir plusieurs avis pour trancher, et faire face au stress en cas de soucis.

Posséder le même profil de management qu’avec les associés

Mais attention, pour que l’aventure entrepreneuriale se déroule au mieux, il est important d’avoir des points communs avec son associé unique ou ses associés. Mais il faut également être capable de travailler à plusieurs, de gérer son stress, d’accepter de partager les bénéfices. Si c’est la recherche d’autonomie qui vous pousse à vous mettre à votre compte, prendre un associé n’est peut-être pas la meilleure idée.

Voici quelques points à vérifier auprès de votre co-gérant potentiel :

  • Ses valeurs en gestion d’entreprise, son éthique et sa propension à prendre des risques ;
  • Sa vision du projet d’entreprise et ses idées stratégiques ;
  • Ses expériences professionnelles passées et les recommandations de ses anciens employeurs, collègues ou associés ;
  • Son statut marital : s’il est marié sous le régime de la communauté, il faut que sa ou son conjoint(e) refuse d’être associé(e) ;
  • Sa personnalité, pour voir si elle est compatible avec la vôtre.

Vérifier si les associés ont la même vision du projet

En effet, pour que la cohabitation professionnelle se passe au mieux, et pour partir dès le début sur des bases saines, il est essentiel que les associés aient la même vision du projet. En tant que futurs chefs d’entreprise, il faut notamment pouvoir s’accorder sur la stratégie à court, moyen et long terme, le développement de l’entreprise, et l’investissement financier. Un bon exercice peut être de décrire comment chacun voit l’entreprise dans 10 ans. Être sur la même longueur d’ondes, avoir confiance en ses associés, et savoir communiquer avec eux est primordial.

Vérifier le passé du potentiel associé

De même, il est conseillé d’étudier attentivement le passé professionnel, financier et juridique des associés potentiels à la gérance de l’entreprise. Ont-ils une expérience dans l’entrepreneuriat, cela s’est-il bien passé, fait-il l’objet d’une procédure collective pouvant aboutir à la vente de son patrimoine personnel ? Il est également essentiel de prendre des références et recommandations auprès des personnes l’ayant côtoyé dans sa vie professionnelle.

Être en adéquation en termes de personnalité

Enfin, même si tous les points ci-dessus ont été validés, il vous reste à bien vous entendre sur le plan de la personnalité et du caractère. Il est important de se sentir à l’aise car vous allez partager les mêmes locaux pour de longues journées. Les différences de personnalité peuvent en effet causer de gros soucis à l’entreprise, en cas de désaccords ou de mauvaise ambiance, cela peut déteindre sur la qualité du travail. L’idéal est de vous associer à une personne avec laquelle vous avez déjà eu l’occasion de travailler par le passé, comme un ancien collaborateur par exemple. Ainsi vous saurez déjà si vos personnalités s’accordent bien ensemble. S’associer à un proche, un ami ou votre conjoint n’est pas toujours conseillé.

Si vous avez trouvé l’associé parfait qui correspond à tous ces critères, bravo ! Vous pouvez désormais définir vos apports respectifs pour savoir s’il y a un associé majoritaire, pour connaitre la rémunération de chacun, la forme juridique unipersonnelle ou à responsabilité limitée à adopter. Rédigez un pacte d’actionnaires pour les SA (société anonyme) ou un pacte d’associés pour les SARL (société à responsabilité limitée) afin de vous protéger en cas de conflits et pour définir les règles qui encadreront votre association. Il vous reste alors à décider des rôles de chacun, de créer les statuts, d’enregistrer l’entreprise auprès du Registre du commerce et des sociétés et d’autres formalités d’immatriculation pour enfin, vous lancer dans l’aventure de la création d’entreprise !

Cela peut ressembler à un long parcours mais mieux vaut prendre le temps de choisir son associé avec soin, car s’en défaire en cas de souci, avec comme conséquence la cession de parts sociales SARL, est encore bien plus compliqué !

Suivez-nous
Google+

Contactez-nous
numero vert : 0 800 222 548

© Copyright ABCLIV 2020. Tous droits réservés