Comment devenir freelance ?

25/07/22    Auto-entrepreneur

De plus en plus de travailleurs salariés souhaitent s’affranchir de leur hiérarchie au travail en devenant indépendants. Mais qu’est-ce que le travail en freelance ? Quels sont les avantages et les inconvénients à devenir freelance ? Quels sont les statuts juridiques possibles ?

Qu’est-ce qu’un freelance ?

Freelance n’est pas un statut juridique en soi, il s’agit d’un terme anglophone qui désigne une personne physique, que l’on appelle un travailleur indépendant. Il s’occupe de gérer seul son activité et effectue pour des clients des missions de prestation de service. Quelle est la différence entre auto-entrepreneur et freelance ? Un auto-entrepreneur est un freelance, mais d’autres statuts sont envisageables pour devenir indépendant.

Comment un freelance est-il rémunéré ?

Un freelance propose généralement un tarif horaire ou journalier, en fonction de la mission à traiter. Pour fixer son tarif, il prend en compte ses compétences par rapport à la concurrence et ses dépenses professionnelles fixes.

Peut-on cumuler activité freelance et emploi salarié ?

Il est envisageable de cumuler les statuts de freelance et de salarié afin de s’assurer une sécurité financière, avec toutefois certaines limites. Avant toute chose, pensez à bien lire votre contrat de travail afin de savoir si vous êtes autorisé à avoir une activité indépendante à côté, notamment s’il s’agit du même domaine de compétences, votre contrat peut contenir une clause de non-concurrence ou d’exclusivité.

Les avantages et les inconvénients du statut de freelance

Devenir freelance apporte de nombreux avantages, mais également son lot de contraintes et de risques. Explications.

Les avantages à devenir freelance

Le principal avantage à devenir freelance est bien entendu de jouir d’une indépendance totale dans sa vie professionnelle, avec une absence de hiérarchie et de lien de subordination. De plus, cela permet d’avoir un emploi du temps souple, que l’on organise à sa guise. Il est également possible de travailler d’où l’on veut, découvrez comment devenir digital nomad.

Les inconvénients à devenir freelance

Du côté des inconvénients, être freelance c’est aussi avoir un statut relativement précaire, avec une insécurité de l’emploi et une absence d’allocations chômage. Il faut s’attendre à ce que les mois se suivent et ne se ressemblent pas forcément au niveau de la charge de travail et des revenus. De plus, être freelance signifie bien souvent travailler seul, parfois de chez soi. Il faut donc être prêt à ne pas avoir de collègues et à avoir une discipline de travail.

Quel statut choisir pour devenir freelance ?

Comment choisir entre les différents statuts juridiques ? Quels sont les statuts juridiques possibles pour devenir freelance ? Plusieurs possibilités s’offrent à vous afin de choisir le bon statut freelance :

  • L’entreprise individuelle (EI) : que cela soit une entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL) ou une micro-entreprise, c’est souvent le choix le plus courant pour les freelances grâce à la simplicité que ce statut propose, mais également grâce à son coût réduit. Mais attention : en micro-entreprise le chiffre d’affaires est plafonné.
  • Le portage salarial : autre solution plébiscitée, elle propose au freelance de rester employé d’une entreprise de portage salarial et de bénéficier ainsi des avantages du salariat. Le revenu est stable et sécuritaire. Il n’y a pas d’administratif à faire. Cependant, vous concédez une partie de vos gains à la société de portage et il vous faut réaliser un chiffre d’affaires important pour choisir cette option.
  • Les autres possibilités de sociétés (SARLEURLSASU ou SAS) : si votre projet est ambitieux, ce peut être la bonne option. Cela permet de s’associer avec une autre personne et de protéger son patrimoine personnel. Mais les formalités sont plus longues et coûteuses et l’administratif est également plus compliqué à gérer.

Une fois votre choix fait, il vous restera donc à faire les démarches juridiques pour créer votre statut et devenir freelance.

Quelles sont les obligations légales du freelance ?

S’il choisit de ne pas se faire accompagner par un comptable et un avocat, le freelance doit se charger des aspects juridiques, fiscaux et comptables de son entreprise.

Les obligations juridiques du freelance

Un entrepreneur freelance doit réaliser plusieurs formalités juridiques : créer son entreprise en bonne et due forme, établir ses conditions générales de vente, mettre au point ses contrats de prestation, etc.

Les obligations fiscales et comptables du freelance

Comme tout entrepreneur, le freelance doit s’acquitter de ses charges sociales mensuellement ou trimestriellement, et de ses impôts. Selon le statut choisi, il peut également se soumettre au régime de TVA.

Au quotidien il doit tenir sa comptabilité et établir ses devis et factures pour ses clients.

Quelles aides financières pour devenir freelance ?

Quelles aides financières quand on se lance en freelance ? Il en existe plusieurs, dont l’ACREl’Aide aux Chômeurs Créant ou Reprenant une Entreprise, qui permet de recevoir 45 % de ses allocations chômage sous forme de capital. Mais il y a aussi l’ARCE (Aide à la Reprise ou à la Création d’Entreprise), ou encore des possibilités de prêts ou micro-crédits.

Maintenant que votre choix est fait, il ne vous reste plus qu’à trouver des clients freelance ! Ou bien trouver un freelance, si vous cherchez un prestataire.

Suivez-nous

Contactez-nous
numero vert : 0 800 222 548

© Copyright ABCLIV 2022. Tous droits réservés