Que sont les SIG et comment les calculer ?

02/05/19    Entrepreneur

Les Soldes Intermédiaires de Gestion (SIG) sont très utiles pour faire un business plan, dans le but de créer une entreprise. Ils permettent de mettre en valeur les différents indicateurs de résultat d’une entreprise, et se calculent à partir du compte de résultat. ABC Liv vous explique comment les calculer et les utiliser.

Que signifie SIG ?

SIG signifie Soldes Intermédiaires de Gestion, ce sont les indicateurs de rentabilité d’une entreprise, calculés à partir des charges et des produits. Il existe 8 SIG que l’on calcule pour obtenir le résultat de l’exercice :

  • La marge commerciale (MC) ;
  • La production de l’exercice ;
  • La valeur ajoutée (VA) ;
  • L’Excédent Brut d’Exploitation (EBE) ;
  • Le résultat d’exploitation ;
  • Le résultat courant avant impôt (RCAI) ;
  • Le résultat exceptionnel ;
  • Et le résultat de l’exercice.

On les exprime en valeur absolue, ou bien en pourcentage de chiffre d’affaires, ce qui permet de les comparer à ceux d’autres sociétés.

Calcul des Soldes Intermédiaires de Gestion

Les 8 SIG se calculent en cascade, c’est-à-dire que l’on prend toujours, sauf exception, l’indicateur que l’on vient de calculer pour procéder au calcul du suivant.

La marge commerciale

La marge commerciale, ou marge de production, selon le type d’entreprise, est un indicateur de pilotage et se calcule comme suit :

Marge commerciale = ventes de marchandises – coût d’achat des marchandises vendues (achats de marchandises +/- variation de stocks de marchandises)

 

Marge de production = production de l’exercice (production vendue +/- production stockée + production immobilisée) – coût d’achat des matières premières consommées (achats de matières +/- variation de stocks de matières)

La valeur ajoutée (VA)

La valeur ajoutée permet de connaître le montant de la richesse brute créée par l’entreprise. On la répartit entre l’Etat, via les impôts, et les facteurs de production, via le capital. Il se calcule comme suit :

Valeur ajoutée = marge commerciale + production de l’exercice – consommations de l’exercice en provenance de tiers

L’excédent brut d’exploitation (EBE)

L’Excédent Brut d’Exploitation (EBE) permet de chiffrer la ressource qu’une entreprise tire de son cycle d’exploitation habituel, sans prendre en compte les événements exceptionnels ni la politique de financement de la société. Il se calcule comme suit :

Excédent brut d’exploitation = valeur ajoutée de l’entreprise + subventions d’exploitation – impôts, taxes et versements assimilés – charges de personnel

Le résultat d’exploitation (REX)

Le résultat d’exploitation détermine le montant des gains de l’entreprise à travers l’exploitation habituelle de ses facteurs de production avant déduction des impôts et des intérêts. Il se calcule comme suit :

Résultat d’exploitation = Excédent Brut d’Exploitation + reprises sur provisions d’exploitation + autres produits d’exploitation – dotation aux amortissements et provisions – autres charges d’exploitation

On peut aussi le calculer de la manière suivante :

Résultat d’exploitation = produits d’exploitation – charges d’exploitation

Le résultat courant avant impôt (RCAI)

Le résultat courant avant impôt (RCAI) représente la somme du résultat d’exploitation et du résultat financier qu’elle a dégagé sur un exercice comptable. Il se calcule comme suit :

Résultat courant avant impôt = résultat d’exploitation +/- résultat financier (produits financiers – charges financières)

Le résultat exceptionnel

Le résultat exceptionnel est un indicateur de résultat qui ne prend en compte que les produits et charges exceptionnels, et non les événements récurrents qui se sont passé au cours de l’exercice annuel. Il se calcule comme suit :

Résultat exceptionnel = produits exceptionnels – charges exceptionnelles

Le résultat net

Enfin, le résultat net correspond tout simplement à la somme d’argent qu’une entreprise a réellement gagné au cours de son exercice. Il peut être ensuite reversé sous forme de dividendes quand il est positif. Il se calcule comme suit :

Résultat de l’exercice = résultat courant avant impôt +/- résultat exceptionnel – impôt sur les bénéfices – participation des salariés

Pourquoi faire le tableau des Soldes Intermédiaires de Gestion ?

Faire le tableau des Soldes Intermédiaires de Gestion permet de comprendre comment se compose le résultat net d’une entreprise, et d’ainsi comprendre d’où vient le succès de l’entreprise, ou au contraire ses difficultés.

Tous ces indicateurs permettent également de comparer les résultats de l’entreprise dans le temps, ou de la comparer à ceux de ses concurrents. Le tableau, une fois établi, est nécessaire pour faire le prévisionnel financier.

Vous maîtrisez désormais à merveille les 8 différents SIG, cela va vous permettre d’avoir une fine analyse de la performance de votre entreprise.

Suivez-nous
Google+

Contactez-nous
numero vert : 0 800 222 548

© Copyright ABCLIV 2019. Tous droits réservés