Quel est le capital social minimum pour une SAS ?

12/08/21    Entrepreneur

Que ce soit en EURL, SASU, SCI, SAS ou SARL, le capital social minimum est fixé à 1 euro. Le statut SAS, créé en 1996, permet en effet de débuter son activité avec un patrimoine faible ou inexistant, ce qui le rend très apprécié des actionnaires. Cela présente des avantages mais également des inconvénients. ABC LIV vous explique.

Qu’est-ce que le capital social d’une SAS ?

Le capital social d’une SAS (société par actions simplifiée) correspond aux sommes apportées par les actionnaires au moment de la création de la société et de la rédaction des statuts, mais également au long de sa vie. Il peut être composé d’apports en numéraire ou en nature. Ce capital social sert à financer les investissements et besoins de la SAS au moment du lancement de son activité.

Il faudra choisir entre une SAS à capital fixe, et une SAS à capital variable. Avec cette dernière, des augmentations ou diminutions de capital peuvent alors être réalisées sans formalités et sans frais à la condition de respecter des montants minimum et maximum.

Montant du capital minimum d’une SAS

Le montant minimum du capital social d’une SAS est fixé à un euro symbolique, avec l’obligation d’ouvrir un compte bancaire professionnel, il n’y a donc pas réellement de capital minimum. Cela permet de créer sa société facilement. L’essentiel est de fixer son capital à hauteur des besoins de la société à sa création. Il sera possible par la suite de réaliser une augmentation de capital social de la SAS si nécessaire, en faisant notamment entrer de nouveaux actionnaires dans la société.

Les inconvénients du capital minimum de SAS à 1 euro

Cependant, avoir un capital social à 1 euro peut représenter un certain nombre d’inconvénients :

  • un manque de crédibilité de la SAS auprès des partenaires, des fournisseurs, des clients, des investisseurs et des banques ;
  • un montant insuffisant pour couvrir les besoins de la société. La responsabilité des associés ou du dirigeant peut être engagée même si la SAS est à responsabilité limitée ;
  • une problématique en cas de perte d’argent ;
  • la difficulté de répartir les actions entre les actionnaires ;
  • une levée de fonds plus complexe pour la société.

Il est donc important de bien évaluer le capital social nécessaire, avec un plan de trésorerie prévisionnel sur plusieurs années, avant de réaliser l’immatriculation auprès du greffe du tribunal de commerce et l’inscription au Registre du commerce et des sociétés.

Quels sont les types d’apports au capital social d’une SAS ?

Pour créer une SAS, il est possible de contribuer au capital de différentes manières :

  • avec des apports en numéraire, c’est-à-dire de l’argent ;
  • avec des apports en nature, c’est-à-dire des biens mobiliers ou immobiliers, ils doivent être évalués par un commissaire aux apports ;
  • avec des apports en industrie, c’est-à-dire du savoir-faire et des connaissances professionnelles, mais ils ne font pas partie du capital social.

Les apports des actionnaires, quelle que soit leur nature, donnent droit à des actions et non pas des parts sociales, qui leur permettront de percevoir des dividendes.

Nos prestations pour les entreprises

ABC LIV est une société de domiciliation située à Paris. Depuis 1978, nous proposons des adresses en Île-de-France aux professionnels, aux associations et aux particuliers, à des tarifs très attractifs !

À la recherche d’une adresse commerciale ? Nous vous offrons la possibilité d’établir le siège social de votre entreprise (SARL, SAS, SCI, EURL, EIRL…) dans l’un des plus beaux quartiers de Paris ! ABC LIV, c’est aussi un éventail de services complémentaires adaptés à vos besoins !

Découvrez nos offres de domiciliation pour les entreprises

Suivez-nous
Google+

Contactez-nous
numero vert : 0 800 222 548

© Copyright ABCLIV 2021. Tous droits réservés