Comment calculer son seuil de rentabilité ?

18/01/19    Entrepreneur

En tant que chef d’entreprise, lors de la constitution de votre business plan, vous êtes confronté à un moment donné au calcul du seuil de rentabilité, afin de savoir si votre idée d’entreprise vaut le coût d’être réalisée. ABC Liv vous aide à y voir plus clair, et à réussir ce calcul sans perdre la tête !

Qu’est-ce que le seuil de rentabilité ?

Le seuil de rentabilité est le niveau minimum de chiffre d’affaires que vous devez réaliser avec votre entreprise pour qu’elle soit rentable. Si vous l’atteignez, vous êtes à l’équilibre et votre entreprise enregistre un résultat nul, c’est-à-dire que vous couvrez tout juste vos charges et êtes donc au point mort. Si vous êtes en dessous de ce seuil, votre entreprise enregistre une perte. En revanche, si vous dépassez le seuil, vous réaliserez un bénéfice, et vous pourrez vous dégager un revenu.

Pourquoi calculer le seuil de rentabilité ?

Ce calcul est essentiel dans toute étude de marché, quel que soit votre statut juridique, et que votre activité soit de nature industrielle, commerciale, artisanale, libérale ou agricole. Tout d’abord, cela va vous permettre de prévoir la rentabilité de votre entreprise, et au bout de combien de temps, pour vous fixer des objectifs clairs. Si vous vous rendez-compte que votre projet n’est pas rentable, il sera toujours temps de corriger le tir avant la création, ou bien d’abandonner le projet, peut-être au profit d’un autre.

Mais le calcul du seuil de rentabilité est également d’une grande aide lorsque l’on démarche les banques pour souscrire un crédit, il lui permettra d’évaluer le risque du projet. Plus votre seuil est bas et plus vous aurez une chance d’obtenir des financements. Cela vaut également pour les investisseurs et les associés, qui auront ainsi plus d’indications sur le temps à attendre avant que leur investissement ne leur rapporte.

Comment calculer le seuil de rentabilité ?

Pour faire un business plan, vous êtes amené au cours du processus à distinguer deux types de frais, les charges fixes et les charges variables. Les frais fixes, comme par exemple le loyer, le contrat d’assurance, ou encore les salaires, ne varient pas en fonction de l’activité et du chiffre d’affaires. Les frais variables, en revanche, comme les marchandises ou les coûts de production, sont proportionnels aux fluctuations de votre activité.

Comment calculer le seuil de rentabilité en valeur ?

Pour calculer votre seuil de rentabilité, il vous faut tout d’abord analyser votre compte de résultat pour calculer la marge sur coûts variables, avec le calcul suivant :

Marge sur coûts variables = chiffre d’affaires prévisionnel – coûts variables

Ensuite le taux de marge sur coûts variables :

Taux de marge sur coûts variables = marge sur coûts variables / chiffre d’affaires

Et enfin, le calcul du seuil de rentabilité :

Seuil de rentabilité en valeur = charges fixes / taux de marge sur coûts variables

Et pour connaître le point mort, c’est-à-dire le nombre de jours de fonctionnement nécessaires pour que l’entreprise soit rentable, il faut faire le calcul suivant :

Point mort = seuil de rentabilité / (chiffre d’affaires prévisionnel / 365)

Comment calculer le seuil de rentabilité en volume ?

Pour calculer le seuil de rentabilité en volume, il faut mener le calcul suivant :

Seuil de rentabilité en volume = seuil de rentabilité en valeur x quantités vendues / chiffre d’affaires

Nos conseils pour bien calculer son seuil de rentabilité

Pour ne pas faire d’erreurs au cours de votre calcul et coller au plus près à la réalité, il faut tenir compte de plusieurs choses.

Tout d’abord le seuil se calcule toujours en hors taxes.

Il convient également d’arrondir vers l’unité supérieure les charges fixes, pour anticiper les augmentations qui arriveront fatalement.

Dans le même esprit, il vaut mieux ajouter une marge d’erreur pour les imprévus, par exemple la casse de matériel.

Nous vous conseillons également de calculer votre seuil par DAS (domaine d’activité stratégique) pour que chaque branche de votre entreprise ait un objectif précis. Mais aussi de calculer le point mort par mois, voire par semaine, pour mieux maîtriser l’anticipation.

Enfin, n’hésitez pas à faire plusieurs scénarios, baisser vos prix de vente prévisionnels, augmenter le prix des matières premières, le coût de revient, modifier la marge brute, pour voir si en cas de coup dur votre entreprise pourrait toujours être rentable.

Vous avez désormais toutes les cartes en main pour déterminer le seuil de rentabilité de votre projet et créer une entreprise en toute sérénité !

 

Suivez-nous
Google+

Contactez-nous
numero vert : 0 800 222 548

© Copyright ABCLIV 2019. Tous droits réservés