Comprendre le fonctionnement d’un escompte bancaire et de l’escompte commercial

09/03/20    Entrepreneur

Entre clients et fournisseurs les transactions commerciales vont bon train dans les entreprises, mais les factures ne sont pas toujours payées à temps. Pour inciter les clients à régler leurs factures rapidement il est possible de leur proposer un escompte, c’est-à-dire un rabais sur la facture si elle est payée dans un certain délai très court. ABC Liv vous dit tout sur l’escompte bancaire ou commercial.

Qu’est-ce qu’un escompte ?

Un escompte est une opération financière offrant des avantages aux deux parties : le commerçant se voit payé plus rapidement, par exemple un paiement au comptant, et le client bénéficie d’un rabais sur sa facture à payer. Cette pratique n’est pas obligatoire, elle est au bon vouloir du fournisseur, mais le client peut chercher à la négocier.

Il existe deux types d’escomptes. Les escomptes commerciaux, qui sont donc négociés entre un fournisseur et son client. Et les escomptes bancaires, un moyen de financement à court terme par une banque.

La décision de réaliser des escomptes peut être intégrée au business plan, avant la création de l’entreprise.

Escompte bancaire : définition et fonctionnement

Un escompte bancaire, également appelé escompte financier, permet à une entreprise d’obtenir immédiatement le paiement d’une prestation de service ou d’une vente de produit, sans attendre la date d’échéance de la facture. Pour ce faire, une banque lui accorde la somme immédiatement contre une cession d’effet de commerce, permettant à l’entreprise d’augmenter sa trésorerie, d’améliorer son BFR (Besoin en Fonds de Roulement) et de ne pas être en découvert bancaire. Il faudra ensuite lui retourner cette somme à échéance de la créance du client. Si le client ne paye pas à la date donnée, la banque se retournera contre l’entreprise pour obtenir la somme prêtée, plus des frais bancaires.

Que faut-il retenir d’un escompte commercial ?

Qu’est-ce que l’escompte commercial et comment le calculer ?

Définition d’un escompte commercial

Un escompte commercial est une réduction de prix accordée au client si celui-ci accepte de payer dans un délai court. En cas d’accord, si le client ne respecte pas le délai prévu l’escompte est perdu.

Il existe deux types d’escomptes commerciaux en écriture comptable : l’escompte accordé (compte 665), comptabilisé par le fournisseur, et l’escompte obtenu (compte 765), comptabilisé par le client.

Escompte commercial : quel calcul réaliser ?

Pour calculer un escompte commercial il faut utiliser la formule suivante :

Montant HT x taux d’escompte = montant de la remise

Puis :

(Montant HT – escompte) + TVA = montant à payer par le client dans un délai précis

Par exemple si un client a acheté 3 000 euros HT de marchandises, avec une TVA à 20 %, et que l’entreprise lui propose un rabais de 8 % en cas de paiement rapide, le montant de la remise sera de : 3 000 euros x 8 % = 240 euros

On calcule ensuite le montant total à régler, une fois l’escompte enlevé et la TVA ajoutée :

3 000 – 240 euros = 2 760 euros

2 760 x 20 % = 552 euros = TVA

2 760 + 552 euros = 3 312 euros

Le client devra donc régler 3 312 euros, au lieu de 3 600 euros TTC s’il n’avait pas eu d’escompte.

Quels sont les autres avantages financiers en dehors de l’escompte ?

En dehors de l’escompte, qui permet au client de réaliser des économies, il existe d’autres avantages financiers : l’affacturage, le rabais, la remise et la ristourne.

L’affacturage, également appelé factoring, permet de disposer immédiatement de l’argent des factures et créances clients en les cédant à un établissement spécialisé qui avance cette somme.

Le rabais est une remise commerciale, accordée lorsqu’un produit présente un défaut, qu’il y a une erreur ou un retard de livraison.

La remise est un geste commercial accordé lors d’un achat au volume ou au montant important, lors d’une offre promotionnelle ou bien pour fidéliser le client.

Enfin, la ristourne est une réduction du prix calculée sur le montant total des ventes réalisées au client, généralement accordée en fin d’année pour des clients réguliers.

Il est possible de cumuler plusieurs de ces avantages financiers sur une même facture, mais il faut les accorder dans un ordre précis : le rabais (calculé sur le montant net des ventes), puis la remise (sur le montant net des ventes – le rabais), et enfin l’escompte (sur le montant net – le rabais – la remise). Il reste ensuite à ajouter à ce montant les frais de port éventuels et la TVA.

Suivez-nous
Google+

Contactez-nous
numero vert : 0 800 222 548

© Copyright ABCLIV 2020. Tous droits réservés