7 conseils pour la reprise d’une entreprise artisanale

23/07/20    Entrepreneur

Vous avez pour projet de reprendre une entreprise artisanale ? Il ne faut pas agir dans la précipitation, sachez que ce processus prend généralement entre 12 et 18 mois pour que toutes les étapes se soient déroulées jusqu’à la cession. ABC Liv vous livre 7 conseils pour le rachat d’entreprise afin que tout se passe pour le mieux.

Déterminer l’activité de l’entreprise artisanale à reprendre

En tout premier lieu, il faut vous décider sur le type de commerce artisanal que vous souhaitez reprendre, il en existe un certain nombre : boulangerie-pâtisserie, boucherie-charcuterie, fromagerie, chocolaterie, cordonnerie, menuiserie, maçonnerie, plomberie, salon de coiffure, horlogerie, maroquinerie, entreprise de couture, etc. Il peut donc s’agir de métiers de bouche, de métiers du bâtiment, de la production ou de services artisanaux. À vous de choisir en fonction de vos aspirations personnelles, de vos talents et de votre expérience.

Pour cette reprise, vous pouvez devenir micro-entrepreneur ou bien avoir votre entreprise sous une autre forme juridique, selon la situation : SARL, SAS, SASU, EURL.

Prospecter l’entreprise artisanale à reprendre

Une fois votre projet encadré, vous pouvez vous mettre à la recherche d’une entreprise artisanale à reprendre. Pour cela, il peut y avoir plusieurs canaux de recherche : Internet sur des sites ou les réseaux sociaux, les petites annonces de cession dans les journaux spécialisés ou régionaux, auprès des agences immobilières ou encore avec le bouche-à-oreille. Il ne faut pas hésiter à parler de ce projet autour de vous afin d’activer votre réseau et obtenir des retours, ou encore à vous rapprocher d’organismes spécialisés, comme le réseau Cédants et repreneurs d’affaires (CRA) ou le réseau Initiative France.

Rechercher une entreprise artisanale à reprendre

Restreignez votre recherche à une zone géographique en particulier qui vous paraît idéale compte tenu de votre activité et de vos différentes contraintes personnelles (comme le lieu de votre domicile par exemple).

Évitez de passer du temps sur des dossiers présentant moins d’intérêt.

Analyser et diagnostiquer le potentiel de l’entreprise artisanale

Une fois une entreprise potentielle repérée, prenez contact et rencontrez le cédant, armé d’une liste de questions. Collectez le plus d’informations possible sur la situation de l’entreprise, la clientèle, etc. Effectuez un diagnostic interne et externe (concernant les moyens, l’activité, les finances, les ressources humaines, le juridique, et la qualité sécurité environnement) afin de repérer les points forts et les points faibles de l’entreprise. Il est également possible de le réaliser en ligne, en répondant à des questions préétablies.

Monter un plan de reprise pour l’entreprise artisanale

Vous pouvez ensuite effectuer un montage juridique et financier, et réaliser un business plan de reprise d’entreprise. Ce business plan doit contenir une synthèse, des informations sur vous (parcours professionnel, motivations), sur votre projet, la présentation de l’entreprise visée, les produits ou services vendus, l’état du marché et de la concurrence, la stratégie de développement de l’entreprise, le dossier financier et le planning prévisionnel.

Trouver des aides pour la reprise d’entreprise artisanale

Pour reprendre une entreprise, vous pouvez également demander des aides selon votre situation.

Parmi elles on retrouve :

  • l’ACRE, Aide à la création ou à la reprise d’une entreprise, aide de Pôle Emploi qui permet de réduire les cotisations les premières années ;
  • l’ARCE, Aide à la reprise ou à la création d’entreprise, aide de Pôle Emploi permettant de recevoir en capital une partie des allocations chômage d’un coup ;
  • le dispositif NACRE, Nouvel accompagnement à la création ou la reprise d’entreprise, aide des régions au montage d’un projet de reprise d’entreprise, à la structuration financière et au lancement de l’activité ;
  • les aides régionales ;
  • le crédit d’impôt pour la reprise d’une entreprise par ses salariés, aide du ministère de l’Économie et des Finances ;
  • les garanties France Active, un réseau de soutien ;
  • la Garantie Transmission, aide de Bpifrance ;
  • ou encore d’autres aides, bourses, microcrédits, etc.

Vérifier la viabilité de l’entreprise artisanale à reprendre avec un audit d’acquisition

Dernière étape avant la cession, il vous faut vérifier que l’entreprise est viable et que votre reprise se fait sur des bases saines. Pour cela, vous devez mener un audit d’acquisition (concernant la comptabilité, les finances, la fiscalité, le juridique, le social et l’aspect organisationnel), dès que le protocole d’accord est signé.

Pour cela, faites appel à des professionnels, comme un expert-comptable, un avocat spécialisé, un notaire, ou encore un commissaire aux comptes. Si des faiblesses sont détectées, cela peut être un levier pour négocier le prix de vente ou les garanties. Le coût d’un audit est variable selon le niveau d’expertise du professionnel.

Une fois l’audit réalisé et si les résultats sont satisfaisants, vous pouvez conclure la cession d’entreprise, signer la vente, réaliser les dernières formalités, débloquer les fonds pour le paiement et débuter votre activité !

Nos prestations pour les entreprises

ABC LIV est une société de domiciliation située à Paris. Depuis 1978, nous proposons des adresses en Île-de-France aux professionnels, aux associations et aux particuliers, à des tarifs très attractifs !

À la recherche d’une adresse commerciale ? Nous vous offrons la possibilité d’établir le siège social de votre entreprise (SARL, SAS, SCI, EURL, EIRL…) dans l’un des plus beaux quartiers de Paris ! ABC LIV, c’est aussi un éventail de services complémentaires adaptés à vos besoins !

Découvrez nos offres de domiciliation pour les entreprises

Suivez-nous
Google+

Contactez-nous
numero vert : 0 800 222 548

© Copyright ABCLIV 2020. Tous droits réservés