Que veut dire « statut VRP » et comment l’obtenir ?

03/06/20    Entrepreneur

Vous êtes intéressé par le statut de VRP (Voyageur Représentant Placier) ? ABC Liv vous dit tout ce qu’il y a à savoir sur ce statut bien particulier, notamment les avantages et inconvénients liés.

Que veut dire le statut VRP ? Définition et explications

Le statut de VRP s’applique aux voyageurs, représentants de commerce et placiers salariés. Le rôle des VRP est de partir à la recherche de nouveaux clients pour leurs employeurs. Pour cela, ils rendent visite à des prospects ou clients, généralement professionnels, pour leur présenter des offres, produits ou services.

Pour pouvoir bénéficier du statut de VRP, il faut :

  • avoir un métier de contact et de prospection de clients, c’est-à-dire de représentation commerciale;
  • ne pas travailler à son compte mais pour un ou plusieurs employeurs ;
  • que ce soit son activité principale ;
  • que des conditions soient fixées en amont quant à la rémunération, à la zone géographique à couvrir et aux produits ou services à vendre.

Choisir un statut VRP exclusif

Il est possible d’opter pour un statut VRP exclusif, c’est-à-dire de ne travailler que pour un seul employeur en tant que salarié, avec un contrat d’exclusivité inclus qui empêche d’avoir d’autres employeurs. Cela induit un revenu minimum à hauteur de 520 fois le SMIC horaire par trimestre pour un contrat à plein temps, sans compter les frais professionnels. Cependant, pour le premier trimestre, le revenu minimum garanti est plus faible : 80 fois le SMIC horaire le premier mois, 220 fois le deuxième mois et 390 fois le troisième mois.

Ce que comprend un statut de VRP multicartes

L’autre option est d’avoir un statut VRP multicartes, c’est-à-dire travailler pour plusieurs employeurs ou bien pour un seul employeur mais sans clause d’exclusivité dans son contrat. Dans ce cas, aucun revenu minimum professionnel garanti ne s’applique.

Ce qu’il faut savoir sur le contrat de travail d’un VRP

Le contrat de travail d’un VRP peut être un CDD ou bien un CDI, comme pour tous les autres salariés. Une période d’essai peut être appliquée, inférieure ou égale à 3 mois, sans renouvellement. La règle des 35 heures ne s’applique cependant pas à ce statut.

La rémunération peut être faite par salaire fixe et/ou par commission, selon la marge commerciale. Les montants et conditions doivent être fixés dans le contrat. Les commissions sont payées au moins tous les trimestres.

Des horaires peuvent être fixés, dans ce cas le VRP est soumis au SMIC et à la réglementation sur la durée du travail, ce qui veut dire qu’il peut toucher une rémunération en plus dans le cas d’heures supplémentaires. Pour les congés payés, les règles habituelles du droit du travail s’appliquent. Les modalités de remboursement des frais professionnels doivent également être définies dans le contrat.

En cas de démission ou de licenciement dans le cadre d’un contrat en CDI, un préavis doit être fixé, d’une durée au moins égale à celle fixée par les conventions, minimum d’un mois la première année, de deux mois la deuxième et de trois mois à partir de la troisième année. En cas de licenciement, le VRP touche une indemnité de clientèle, et une commission de retour sur échantillonnage.

Statut VRP ou agent commercial, quelle est la différence ?

L’agent commercial est un prestataire indépendant, inscrit au Registre Spécial des Agents Commerciaux, pouvant prétendre à différents régimes sociaux et fiscaux. Il n’est rémunéré que par commission, et peut recruter du personnel. Le VRP est un employé salarié, qui touche un salaire et/ou des commissions, et qui ne peut pas recruter de personnel. Le statut de VRP couvre un spectre de métiers assez large, comprenant même les ingénieurs d’affaires et les technico-commerciaux.

En savoir plus sur les avantages et inconvénients d’un statut VRP salarié

Le statut de VRP comporte des avantages et des inconvénients. Explications.

Connaître les avantages d’un statut VRP

Le statut de VRP a pour avantages :

  • de pouvoir procurer une sécurité salariale avec des revenus en partie fixes, et parfois avec un minimum garanti ;
  • de permettre une cotisation retraite, ainsi qu’une cotisation à l’assurance maladie et à l’assurance chômage ;
  • de donner aux salariés VRP une autonomie dans leur travail ;
  • et de pouvoir exécuter une rupture de contrat avec indemnités.

Se préparer aux inconvénients du statut VRP

Ce statut comporte en revanche aussi plusieurs inconvénients :

  • une mobilité non fixe, ce qui peut rendre une vie de famille plus compliquée ;
  • même s’il est autonome, le VRP n’est jamais totalement indépendant puisqu’il dépend d’un ou de plusieurs employeurs avec qui il est engagé par contrat ;
  • enfin, il a absolument besoin de l’accord de son employeur avant de réaliser une vente.

Si vous hésitiez entre un statut freelance en tant qu’agent commercial ou un statut VRP, vous avez maintenant toutes les informations nécessaires pour faire votre choix.

Suivez-nous
Google+

Contactez-nous
numero vert : 0 800 222 548

© Copyright ABCLIV 2020. Tous droits réservés