Comment bénéficier d’une aide européenne pour la création d’entreprise ?

16/07/19    Entrepreneur

Vous avez pour projet de créer une entreprise, que vous soyez demandeurs d’emploi ou déjà entrepreneurs ? Vous n’y avez peut-être jamais pensé mais, en plus de vos fonds propres, de l’ACCRE, Pôle Emploi, exonération fiscale, prêt d’honneur à taux zéro ou d’aides publiques, il vous est possible de trouver un financement européen pour financer et soutenir votre projet d’entreprise. Mais comment, et lesquelles ? ABC Liv vous explique comment la marche à suivre en tant qu’entrepreneur.

Aide européenne : les conditions pour obtenir un financement européen

L’Union Européenne propose de nombreuses aides à la création d’entreprise via les Fonds structurels et d’investissements européens. Depuis 2014, chaque conseil régional de France en reçoit et est en charge de les redistribuer, selon ses priorités. Les entreprises ne sont d’ailleurs pas les seules à en bénéficier, mais également les universités, les centres de recherche, les exploitations agricoles, les associations, les ONG et les collectivités territoriales.

Mais pour pouvoir prétendre en bénéficier, il faut que la jeune entreprise des porteurs de projets innovants respecte les conditions suivantes :

  • Qu’elle soit en lien avec les projets initiés dans votre région selon les objectifs fixés par l’Union Européenne ;
  • Que les subventions octroyées par l’Union Européenne et la région soient utilisées dans le projet de création concerné et rien d’autre ;
  • Et qu’il ne s’agisse pas d’un projet déjà terminé pour lequel vous voudriez obtenir un remboursement.

Si les créateurs d’entreprises répondent à toutes ces conditions, que ce soit pour des travaux, de l’achat d’équipement, embaucher de la main d’œuvre ou autre, la subvention de projet sera calculée précisément en fonction de ses besoins.

Les différents programmes d’aides européennes pour les entreprises

Il existe de nombreux programmes différents, financés par l’Union Européenne et la Commission Européenne, pour aider les entreprises éligibles. 198 d’entre eux concernent le financement des TPE et PME pour les années 2014 à 2020, pour un budget conséquent de plusieurs centaines de milliards d’euros.

Parmi les fonds européens les plus importants on retrouve :

  • Le FEAMP, qui concerne exclusivement les Affaires Maritimes et la Pêche ;
  • Le FEADER, pour favoriser les entreprises agricoles et le développement rural ;
  • Le FSE, Fonds Social Européen, au champ d’action plus large, qui rentre dans le cadre de la politique européenne de cohésion économique, sociale et territoriale ;
  • Et le principal, le FEDER, Fonds Européen de Développement Régional, qui concerne des sujets très divers et variés.

Il existe bien d’autres fonds et programmes, plus spécifiques, par exemple l’EaSI qui aide les entreprises spécialisées dans l’économie sociale à emprunter à taux réduit, le H2020 pour les entreprises innovantes, ou encore le SOCAMA, pour pouvoir effectuer des travaux.

Au total ce sont plus de 10 milliards d’euros d’aides financières qui ont été distribuées aux jeunes entreprises bénéficiaires en Europe depuis 2015 !

Comment obtenir une aide financière de l’Europe pour son projet ?

Pour tenter d’obtenir une aide financière de l’Union Européenne dans le cadre de sa création ou sa reprise d’entreprise, il faut déposer un dossier, papier ou en ligne, dans le cadre d’un appel à projets lancé par votre collectivité locale, des organismes intermédiaires comme la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) ou la BPI France, ou encore directement par l’Union Européenne. Mais il est également possible de contacter votre région ou d’autres organismes de manière spontanée. Le challenge est parfois compliqué mais le mieux est de trouver un interlocuteur privilégié qui s’occupe des aides européennes et qui pourra suivre votre dossier et vous conseiller au mieux.

N’hésitez pas à mettre toutes les chances de votre côté en enrichissant votre dossier au mieux, en décrivant votre projet et ce que vous pourriez réaliser avec les aides à la création reçues. Mais surtout, lancez vos démarches assez tôt, si possible avant le démarrage du projet mais surtout avant sa fin sinon il sera trop tard ! Les petites entreprises et start-up sont privilégiées, que ce soit par des financements ou par des aides aux entreprises à faire des prêts ou des investissements en capital-risque.

Seuls 7 % des chefs d’entreprise se sont lancés dans les démarches de demande d’une aide européenne en 2016, 31 % peuvent en bénéficier alors qu’ils ne le pensaient pas, et 12 % des créateurs ou repreneurs d’entreprises redoutent des formalités complexes. Pourtant, 88 % des dossiers du secteur de l’industrie reçoivent une réponse positive à leur demande, et 52 % dans le secteur des services. Cela vaut le coup de tenter !

Suivez-nous
Google+

Contactez-nous
numero vert : 0 800 222 548

© Copyright ABCLIV 2019. Tous droits réservés