Qu’est-ce que le BFR ? Comment le calculer ?

31/01/19    Entrepreneur

Qu’est-ce que le BFR ? Comment le calculer ?

Avant de créer une entreprise, il est nécessaire de faire un business plan et l’une des étapes incontournables de ce dossier est de calculer le besoin en fonds de roulement.

Que signifie BFR ?

Le Besoin en Fonds de Roulement (BFR), est le montant à financer par une entreprise pour couvrir la perte temporaire créée par le décalage des flux de trésorerie, entre les dépenses et les recettes. En effet, quand une entreprise vend un produit ou un service, elle n’est pas forcément payée immédiatement par son client, pourtant elle doit pendant ce temps payer son matériel, son loyer, ses fournisseurs, et ses salariés. Le BFR lui permet de pouvoir gérer sa trésorerie, entre les encaissements et les décaissements. Il est donc essentiel de calculer régulièrement cet indicateur pour connaître l’autonomie financière et la santé de son entreprise, que celle-ci existe déjà ou pas encore.

Comment calculer le BFR ?

Pour faire le calcul du BFR, on se sert du bilan comptable et compte de résultat. On peut ainsi le calculer comme suit :

BFR = Actif circulant – Passif circulant

Dans les actifs on retrouve les stocks en cours, les créances clients, et autres charges constatées d’avance, et dans les passifs les dettes en tout genre.

Pour un calcul plus précis, on utilisera la formule suivante :

BFR = Encours moyen des créances clients + Stocks moyens – Encours moyen des dettes fournisseurs

Il existe également une formule vous permettant de connaître votre BFR en jours de chiffre d’affaires :

BFR en jours de chiffre d’affaires = (BFR / Chiffre d’affaires annuler hors taxe) x 360

Comment expliquer le BFR ?

Si le résultat du calcul est négatif, cela signifie que votre entreprise comporte une ressource en fonds de roulement et a donc une bonne autonomie financière. C’est notamment le cas des entreprises qui décaissent immédiatement leurs clients, comme les grandes surfaces ou les restaurants.

S’il est positif, vous aurez besoin de financements supplémentaires, comme un fonds de roulement ou des dettes à court terme, pour pouvoir avoir un BFR négatif et être en mesure d’avoir des décaissements en attendant les encaissements, sans risquer le découvert bancaire. Si vous ne cherchez pas à améliorer votre trésorerie la durée de vie de votre entreprise sera limitée.

Enfin, si vous atteignez un BFR nul, cela signifie que votre équilibre est parfait. Attention toutefois à le recalculer fréquemment pour ne pas risquer d’avoir un BFR positif.

Sachez que le BFR peut varier selon la saisonnalité, en fonction de votre activité. Plus l’activité est forte, par exemple à Noël, plus le BFR sera important pour préparer les stocks à temps.

Comment bien gérer son BFR ?

Pour pouvoir bien gérer son BFR, il existe plusieurs leviers d’action :

  • Réduire le volume des stocks: en ayant une gestion des stocks à flux tendus, vous avez moins de décalage entre les décaissements et les encaissements, mais cela peut provoquer des ruptures de stock le temps de vous réapprovisionner
  • Encaisser les paiements des clients plus rapidement: en baissant le délai de règlement accordé à vos clients, vous réduisez le temps entre le moment où vous dépensez et celui où vous êtes payé, pour que cela soit plus attractif vous pouvez proposer un escompte à vos clients qui payent comptant
  • Obtenir des délais fournisseurs plus longs: à l’inverse, essayer de rallonger les délais de paiement à ses fournisseurs permet également de gagner du temps, vous pouvez négocier en proposant de commander davantage

De plus, assurez-vous de toujours tenir votre comptabilité à jour, notamment la balance des comptes clients, une bonne gestion de trésorerie, et de choisir précautionneusement le choix du mode de financement du besoin en fonds de roulement.

Comment financer son BFR ?

En cas de BFR positif, il vous faudra trouver des financements supplémentaires.

Le fonds de roulement représente les capitaux qui restent en continu dans l’entreprise, dont les immobilisations, c’est donc une marge que vous pouvez utiliser en cas de BFR, mais cela ne suffira peut-être pas. Il vous faudra alors vous tourner vers d’autres solutions, par exemple une augmentation du capital notamment si l’entreprise est en train d’être créée, un apport en fonds propres de compte courant d’un des associés, un escompte ou affacturage, un endettement ou emprunt auprès de la banque, ou, en dernier recours, un découvert bancaire.

Grâce au BFR, vous avez désormais une meilleure idée de comment maintenir votre entreprise à flots !

Suivez-nous
Google+

Contactez-nous
numero vert : 0 800 222 548

© Copyright ABCLIV 2019. Tous droits réservés