Comment devenir auto-entrepreneur ?

08/09/15    Auto-entrepreneur

Vous souhaitez devenir auto-entrepreneur afin de vous lancer dans le monde de l’entrepreneuriat tout en douceur ? Découvrez nos conseils pour partir sur les bons rails sans tomber dans les erreurs si souvent commises par les entrepreneurs en devenir un peu trop pressés de réaliser leurs rêves !

Comme vous le savez sans doute, le statut d’auto-entrepreneur est loué pour sa grande simplicité et le peu de risques dont il s’accompagne. Une accessibilité qui ne vous exonère cependant pas de respecter un certain nombre de démarches et de faire preuve d’une vraie rigueur quant à la gestion de votre entreprise individuelle.

Avant de commencer votre activité d’auto-entrepreneur

Le statut d’auto-entrepreneur est lié au régime fiscal de la micro-entreprise, qui vous permet, entre autres, de régler des cotisations dont la somme est directement calculée par rapport au chiffre d’affaires que vous avez réalisé. En d’autres termes, si vous ne gagnez rien, vous ne payez rien !

Cependant, pour pouvoir accéder à ce statut (et le conserver), vous devez remplir des conditions bien précises.

Ainsi, votre chiffre d’affaires annuel ne doit pas excéder le plafond prévu, dont la valeur correspond au type d’activité que vous exercez :

  • 82 200€ HT pour les activités d’achat / reventes de marchandises, objets, fournitures et denrées ;
  • 32 900€ HT pour les activités de prestations de services commerciales, artisanales ou industrielles ;
  • 32 900€ HT pour les professions libérales et autres prestations de services relevant de la catégorie des bénéfices non commerciaux (BNC).

Pour déclarer votre activité, vous disposez de plusieurs possibilités :

– Soit, vous déclarer par internet via les sites www.lautoentrepreneur.fr ou https://www.guichet-entreprises.fr/.

– Soit, vous déclarer auprès :

  • du CFE (Centre de Formalités des Entreprises),
  • de votre chambre de commerce (pour les activités commerciales),
  • de votre chambre de métiers et de l’artisanat (pour les activités artisanales),
  • de l’Urssaf (pour les activités libérales).

Les obligations de l’auto-entrepreneur

Depuis sa création en 2009, et pour accompagner son succès et harmoniser les régimes entre eux, le statut auto-entrepreneur a connu plusieurs évolutions notables.

Les dernières en date ajoutent de nouvelles obligations à celles et ceux qui choisissent ce statut pour commencer leur activité :

  • Avoir un compte bancaire uniquement dédié à son activité professionnelle ;
  • S’immatriculer auprès du Registre du Commerce et des Sociétés, ou du Répertoire des Métiers, en fonction de son activité ;
  • Suivre un stage de préparation pour les activités artisanales ;
  • Souscrire à une assurance professionnelle (mentionnée sur les devis et factures).

Déclarer sa domiciliation

Comme c’est le cas lors la création de n’importe quelle entreprise, vous êtes dans l’obligation de déclarer une adresse de domiciliation pour votre entreprise individuelle. Celle-ci peut néanmoins être différente de votre lieu d’activité.

Plusieurs solutions s’offrent à vous :

 

Nos prestations pour les auto-entrepreneurs

ABC LIV est une société de domiciliation située à Paris. Depuis 1978, nous proposons des adresses en Île-de-France aux professionnels, aux associations et aux particuliers, à des tarifs très attractifs !

Des adresses de prestige et des services pratiques (réexpédition postale, location de bureaux, hébergement téléphonique, transferts d’appels) : notre offre de domiciliation pour auto-entrepreneurs est parfaitement adaptée aux besoins des travailleurs indépendants d’aujourd’hui !

Découvrez nos offres de domiciliation pour auto-entrepreneurs

Suivez-nous
Google+

Contactez-nous
numero vert : 0 800 222 548

© Copyright ABCLIV 2017. Tous droits réservés