Comment obtenir de l’aide pour une start up ?

23/02/18    Entrepreneur

Lorsque l’on porte un projet innovant, comme c’est le cas des start-up, il est important de faire appel à des organismes prompts à apporter leur soutien financier, technologique ou leur accompagnement. Besoin de trouver des partenaires pour mettre sur pied votre projet ? Nous avons quelques pistes à vous proposer !

Les aides pour startups proposées par Bpifrance

Implantée sur l’ensemble du territoire, Bpi france est un organisme incontournable pour les entreprises françaises en recherche de soutien et d’accompagnement pour leur innovation. Cette véritable institution propose de nombreuses offres de financements (prêts avec et sans garanties, préfinancement, garantie des prêts bancaires, prêt croissance à l’international, bourses) et des investissements directs et indirects dédiés aux entreprises.

Le concours i-LAB

Organisé en partenariat avec le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, et destiné aux entreprises s’appuyant sur une technologie, un produit ou un procédé innovant, le concours i-LAB permet aux entreprises implantées sur le territoire français de bénéficier du financement de leurs premières dépenses. Cette subvention, dont le montant maximum peut atteindre 450 000 €, concerne plus exactement les dépenses liées aux programmes de recherche et développement (R&D).

Attention : seuls les projets dont la preuve du concept (proof of concept) est clairement établie,  le service/produit répond à un vrai besoin, le modèle économique (business model) est viable et qui peuvent aboutir à une création d’entreprise sur le court terme sont éligibles à ce concours.

Retrouvez plus d’informations sur le concours i-LAB

La Bourse French Tech

La bourse French Tech permet de financer les dépenses externes, internes et les frais propres des entreprises dotées d’un « réel potentiel de croissance », nouvellement créées ou sur le point de l’être.

Les subventions accordées peuvent couvrir jusqu’à 70 % des dépenses, avec un plafond de 30 000 € ou 45 000 €, pour les innovations de rupture à fort contenu technologique.

Sont concernées les jeunes entreprises, créées il y a moins d’un an et les entrepreneurs individuels, à condition que ces derniers soient déjà accompagnés par un organisme public ou privé (incubateur, réseau d’accompagnement, accélérateur…).

Plus d’informations sur la Bourse French Tech

L’avance ou le prêt à taux zéro pour l’innovation

Ce programme de financement de l’innovation est destiné aux PME de moins de 2 000 salariés qui mettent en place un projet de recherche, développement et innovation (RDI) ayant pour objectif de développer des services, produits et procédés innovants qui peuvent s’inscrire dans une perspective commerciale ou industrielle.

Cette aide prend la forme d’une avance récupérable ou un prêt à taux zéro pour l’innovation (PTZI). Elle permet de couvrir les dépenses internes et externes liées au développement de l’innovation (prototypage, dépôt de brevet, étude de marché…).

Découvrez cette aide pour le développement de l’innovation

Le prêt d’amorçage Bpifrance

Bpifrance propose également des prêts d’amorçage dont l’objectif est de renforcer la trésorerie des entreprises qui ont également bénéficié d’un soutien public à l’innovation. Elles sont ainsi mieux armées pour préparer leur levée de fonds ou leur demande de prêt bancaire.

Ce prêt, de 50 000 € à 300 000 € est uniquement accordé aux entreprises qui bénéficient depuis au moins deux ans d’une aide à l’innovation de Bpifrance ou d’un prix du concours i-LAB, ou encore d’une aide à un projet de recherche, développement et innovation.

En savoir plus sur le prêt d’amorçage Bpifrance

Les collectivités territoriales

Lorsque l’on a le désir de financer son projet, il est par ailleurs essentiel de se tourner vers les collectivités territoriales. Les régions, les départements et les communes peuvent en effet apporter leur concours aux projets dont la nature innovante s’inscrit dans une logique de développement économique et de rayonnement du territoire.

À noter : il est possible de solliciter ces programmes de soutien aux projets innovants en complément d’une aide apportée par la Bpi.

Étant donné le grand nombre d’aides publiques existantes (près de 2 000), il serait impossible d’en fournir une liste tout à fait exhaustive. Si vous souhaitez connaître les aides auxquelles vous pouvez avoir recours dans le cadre d’une création de start-up, nous vous conseillons de consulter les sites suivants :

  • Aides-entreprises.fr – Base de données sur les aides accordées aux entreprises, par l’Observatoire des Aides de l’Institut Supérieur des Métiers.
  • Les-aides.fr – Site d’information des CCI concernant les aides aux entreprises.

Vous souhaitez créer votre start-up dans les Hauts-de-France, en Pays de la Loire, en Occitanie, en Provence-Alpes-Côte d’Azur ou encore dans le Grand Est ? Retrouvez également l’ensemble des aides proposées aux jeunes pousses par les régions sur leurs portails respectifs.

Le financement participatif

En l’espace de quelques années, les plateformes de crowdfunding sont devenues des passages incontournables pour les porteurs de projets en recherche de sources de financement.

Kickstarter, KissKissBankBank, SmartAngels, Indiegogo, Ulule… voici quelques exemples de plateformes, parmi les plus populaires, qui peuvent vous aider à concrétiser vos idées. Attention : pour parvenir à motiver les internautes à apporter leur contribution à votre projet, il est essentiel de vous impliquer pleinement dans votre campagne de financement en faisant preuve de transparence !

Suivez-nous
Google+

Contactez-nous
numero vert : 0 800 222 548

© Copyright ABCLIV 2018. Tous droits réservés